lundi 30 novembre 2009

ELOGE DE LA SIMPLICITE

L'heure est à la simplicité nous dit on ...
... pas si simple!


La simplicité comme?
...  valeur, celle d'une communication accessible à tous,
...  Désordre, celui du prix incroyable de choses toutes simples...
...  Tradition,  celle de nos cultures, de nos racines, de notre histoire,
...  Savoir-faire, faire son pain, bricoler, faire pousser ses légumes,
...  Nature, dans un rêve d'avenir et de pureté,
...  Sens, les nôtres, retrouver le plaisir de cuisiner, sentir, gouter, toucher, 
...  Icône, une vraie,
...  Audace, celle de re-stimuler l'imaginaire...

"La simplicité comme....... 
                            .....sophistication suprême?"  
Léonard de Vinci

mardi 24 novembre 2009

SO BIO?



Le BIO est partout
TOO MUCH! selon certains,
Il ETAIT TEMPS! selon d'autres...
Ce qui est sûr par contre, c'est que le BIO est en train de devenir le nouveau standart  et cela qu'on le veuille ou non:
  • Les marques du moment sont BIO!
  • Les boutiques du moments sont BIO!
  • Les produits du moment sont BIO!
A croire qu'il n'y ait que là qu'il y ait de l'innovation?
L'arrivée du BIO a en effet permis de revisiter de nombreux codes poussiéreux,  ceux de la beauté notamment. Au départ terriblement  puristes, ils ont réussis la prouesse de devenir  étonnement cosmétiques. Résultats: des textures, des odeurs, des valeurs qui font plus que séduire,... qui fidélise!
Car aujourd'hui peut on être encore en phase avec notre monde quand on parle de la prouesse d'ingrédients chimiques, de produits de synthèse, de marketing de masse, de packaging couteux et non recyclable, et d'image de stars qui ne nous intéressent plus?

Et si le Bio n'était pas tendance, 
Et s'il était juste tout simplement en phase avec son temps,
Et si c'était  les "autres" qui étaient en retard,
...terriblement en retard...


Il n'y a pas de précurseurs, disait Cocteau, il y seulement des retardataires...

dimanche 8 novembre 2009

SCOTCHE!



Marck Khaisman, artiste ukrainien , basé à Philadelphie, a quitté son pinceau pour un rouleau de bande adhésive. Le scotch est alors devenu la vedette de ses œuvres artistiques.
Il tente de recréer des scènes, des images, des ambiances....étonnantes rien qu'avec ce petit rouleau...
Découverte d’un talent plutôt exclusif dans la suite …

samedi 7 novembre 2009

DE SAISON

Quoi de pire en camping que de devoir sortir au milieu de la nuit glaciale pour aller aux toilettes en se disant qu'il faut abandonner son sac de couchage chaud et douillet?
Le Musuc’Bag® nous offre une belle solution pour y aller avec bonheur!!!!

mardi 3 novembre 2009

POP UP STORE

L'éphémère comme nouveau mode de séduction des consommateurs?
Les marques Adidas, Havaïanas, Prada et plus récemment la marque japonaise Uniqlo ont ouvert leur "pop up store": lieux éphémère dotés d'une date de péremption, qui ne prennent pas seulement la forme de magasins, mais aussi de cafés et restaurants.
Un but : toucher de nouveaux publics en perpétuelle quête de changement et chercher avant tout un effet d'image.
Mais à y regarder de plus près, "depuis trente ans nous vivons un effritement des cultures de classe où les individus avaient des comportements homogènes." Aujourd'hui, les consommateurs sont mobiles et peuvent zapper d'un monde à l'autre."Nous sommes dans une culture de sollicitation et d'incitation permanentes, il existe une hédonisation du consommateur qui cherche moins à afficher un standing qu'à vivre des émotions, des expériences", explique Gilles Lipovetsky l'auteur du livre "L'empire de l'éphémère". Pour satisfaire ces envies, le consommateur du XXIème siècle bouge, change, achète, jette et zappe.
Alors le principe de l'éphémère, mode ou mouvement de fond ? Pour Gilles Lipovetsky, "c'est tout sauf une mode éphémère, c'est devenu un principe structurel." Pour la simple raison qu'autrefois, les sociétés étaient construites selon des principes invariants, telles les lois des ancêtres et celle de Dieu. Aujourd'hui, les sociétés modernes sont régies par les hommes et la dynamique du marché.
"L'organisation du monde fait que l'éphémère est inscrit dans le fonctionnement même de nos sociétés", souligne le philosophe. Il infiltre le commerce, les goûts, les mœurs, la vie familiale, la vie intime, tous les aspects du quotidien.

La culture de l'éphémère... Cause ou remède?

dimanche 1 novembre 2009

Delauney & Puckey

Connaissez vous le principe de la Triangulation de Delaunay?
En bref, c'est une règle de géométrie algorithmique. Les Triangulations de Delaunay maximisent le plus petit angle de l’ensemble des angles des triangles, évitant ainsi les triangles allongés. Réalisées sur Illustrator à l’aide d’un script particulier, voici les triangulations revisitées par le graphic designer hollandais Jonathan Puckey

samedi 24 octobre 2009

NEO-INVESTISSEURS

C'est le temps des études... elles pleuvent comme un vrai temps d'automne,.. souvent plates et évidentes, peu de pistes à découvrir sinon la confirmation de certaines tendances que l'on ressentait déjà...
Pour les français( à la différence de nos amis anglais ou américains) , cette crise tient plus de la crise sociale que de la crise financière d'où un sentiment de révolte et d'injustice plus importante que chez nos voisins, et une volonté d'agir ou de refuser un certain mode de consommation.
Dans l'étude RSCG C&O , deux profils de consommateurs deviennent emblématiques de ces nouvelles tendances:
D'une part les conscients, ( 16% aussi appelés les décroissants), attentifs à la morale des entreprises, à l'environnement, pour eux le progrés s'est déconnecté de l'innovation. Moins consommer est une véritable philosophie. Equilibré en terme d'age et de sexe, les CSP+ y sont surreprésentés.
D'autres part les néo-investisseurs, ( 13%) ceux ci sont motivés par la qualité de vie ( respect de l'environnement et des salariés) .Mais à la différence des précédents, ils vivent avec la nouvelle technologie. Indifférents aux offres spéciales, Ils investissent dans leurs achat et dans la durée. Les hommes et les CSP+ y sont sur-représentés.
Il apparait également que les générations plus jeunes, à l'inverse des baby boomers, ont plus de facilité à moins consommer, surtout si c'est pour mieux le faire.
En clair, le produit aujourd'hui est vécu comme un tout: qualité, environnement, prix et politique sociale pésent à égalité dans la balance du choix du consommateur.
Les marques ont du travail!
De moins en moins reconnues elles doivent retravailler leur image et reconstruire celle ci avec d'autres codes,
Ceux des 10 années à venir...

jeudi 22 octobre 2009

DESENCHANTEMENT

La sixième édition de l’étude Publicité & Société, menée par TNS Sofres pour Australie met en relief la baisse sensible de l’envie d’acheter des consommateurs en dépit d’un regain brutal d’optimisme.
Impactés par la crise, désenchantés quant aux probabilités de voir le système capitaliste tirer les enseignements de celle-ci, 64 % d’entre eux ne jouent donc pas le jeu du modèle consommatoire auquel 35 % sont indifférents et 29 % opposants.
Et pour cause : les courses leurs apparaissent toujours (plus) comme une corvée, les marques les indiffèrent (59% vs 58 % en 2008), mais leur fidélité à leur égard est toujours aussi forte (60%)…
L’étude confirme le peu de considération qu’accordent les Français à la pub et le rôle limité qu’ils lui attribuent.
Ils attendent quand même d’elle plus de respect (41%), plus de réalisme et de proximité (40 %).

Surprise?

mercredi 21 octobre 2009

BUG

Quand tout se complique, la réalité s’offre sous un nouveau jour.
Apprendre à la re-découvrir, à l'analyser et l'étudier autrement permet de voir des choses inattendues. Cette réalité autre qui existait déjà mais que nous ne voyions pas, permet de trouver des solutions ailleurs et d'ouvrir les horizons.
C'est en apprenant à rechercher en permanence cette réalité cachée ou à peine perceptible, que nous trouverons les résolutions à nos problèmes insolubles, les idées d'innovation, les nouveaux usages, et ce que pourrait être demain.
C'est là que réside souvent le cœur de la créativité: l'expérience du chaos et de l'imprévisibilité de la vie.
Toute culture sociale consiste à développer des systèmes , modes de pensée et pratiques pour stabiliser l'environnement naturel et nous permettre d'y subsister en dépit de son caractère fondamentalement instable. Créer nécessite de sortir de ces habitudes et normes pour pouvoir découvrir de nouvelles inspirations.

...et devenir un acteur indispensable à notre futur.

mardi 20 octobre 2009

GULP!

Technologies douces pour un nouveau monde d'harmonie?
Voivi la chaise Gulp et le fauteuil ajouré La DinDon dessinés par le designer italien Romolo Stanco... qui nous transporte en toute légèreté dans un monde épuré!
Architecte, décorateur et designer, il a eu l’occasion de présenter ses talents lors de l’actuel salon Pavilion of Art & Design qui se tenait à Londres le WE dernier.

lundi 19 octobre 2009

REGENERATION

Dans une société en pleine mutation, cap sur l'avenir...
De l'éco-design, du contemporain, des technologies douces...
Place au bien-être, à la douceur, plus de sérénité, de poésie, d'émotion, de plaisir et de désir.
Du beau, du durable, du naturel, des matières nobles et légères, des formes organiques pour une harmonie bienfaisante.
Demain est à l’ordre du jour. En cette fin de décennie, l’époque se désencombre du poids de la nostalgie et manifeste des signes extérieurs de mutation. On se régénère dans une maison poétique et polysensorielle qui regarde l’avenir en face.
En quête de nouvelles énergies, l’air du temps se réconcilie avec le futur et les techno-sciences pour explorer la fabrique d’un monde meilleur. On retrouve confiance et espoir dans les technologies douces et les matières sensibles, mises au service de l’humain.
Pour initialiser un monde d’harmonie, les fictions domestiques de la techno-poésie expérimentent une ingénierie des sensations et des émotions dans un arc-en-ciel de tendresse.


Inspiration Maison&Objet sept 2009

jeudi 15 octobre 2009

BLOG ET COMMUNICATION (II)

A quoi peut servir un blog à une PME?
1 La communication externe
à moins que l'entreprise n'est rien à dire....
2 Engager le dialogue,
le monde de demain sera fait d'échanges, ce sont eux qui enrichiront les entreprises et les feront progresser...sources d'information et indicateurs forts de ses relations avec ses clients...
3 Une image,
parce qu'avoir un blog signifie que l'on à compris que l'on avait changer de siècle, et que cela peut rassurer ses clients...
4 le Référencement,
Bien organisé, le blog permet souvent une bien meilleur visibilité que celle d'un site inactif...
5 Communication et motivation interne
Un blog animé en interne rend l' entreprise vivante, les talents sont ainsi exprimés et les idées facilitées,
6 la veille,
Écrire un blog demande de s'informer d'abord pour informer ensuite sur des sujets récents, voir avant gardistes...
7 Faire vivre votre site,
Par la mise à jour d'infos et de commentaires du blog, le site va vivre et générer du trafic
8 Compétences et expertises
Ecrire sur les sujets de prédilections de l'entreprise vont lui permettre de se faire reconnaitre comme référence dans son domaine.
9 Et une newletter,
La cerise sur le gâteau qui génère encore et encore de la communication bien orientée...
Le blog , c'est un trois en un ...
10 Propager l'information,
Via les flux RSS qui peuvent tout faire, ...ou presque...

Quand éclairer le monde par sa propre énergie devient possible...


Source

mercredi 14 octobre 2009

GOOGLE DREAMS...


Jardin bio , vélos, beach volley, piscines, 4 salles de gym, 19 restaurants, billards, smoothies, le tout à volonté…
Le dernier Club Med de Californie?
Non, c'est Googleplex, le fameux campus qui constitue le siège mondial de Google à Mountain View, Californie, USA...

video

mercredi 7 octobre 2009

LES CLES DE LA PRODUCTION COLLABORATIVE

Exploiter des talents extérieurs...
La rapidité et la complexité du changement sont telles aujourd'hui qu'aucune entreprise ne peut ni créer, ni même connaitre toutes les innovations existantes. C'est en permettant la collaboration entre interne et externe qu'elle pourra se permettre de rester à son meilleur niveau de connaissances et développer ainsi des innovations avec le meilleur état de l'art.
Réduire les coûts. Cette collaboration avec les communautés, les experts, les chercheurs extérieurs permet déjà une forte réduction des couts de l'entreprise. ( R&D, Communication, Marketing,...). Et permet d'avancer plus rapidement.
Ouvrir les esprits en interne. Connaitre, partager et développer cette forme de collaboration int/ ext apporte aux individus de l'entreprise une force d'ouverture et de créativité formidable. Elle les met sur les rails d'une société qui avance ensemble pour innover toujours. Et cela d'une manière horizontale, où tous sont pairs.
Un changement des codes du travail entrainera de nouveaux rapports à l'entreprise. Sans doute dans les 10 prochaines années, les collaborations bénévoles se monnayeront et l'on verra alors une augmentation du poids de travailleurs indépendants, consultants, entrepreneurs individuels...

Le travail continuera encore à définir en grande partie notre identité, mais plus le patron...

dimanche 4 octobre 2009

HIGHT TOUCH

La notion d'authenticité recouvre des aspirations à un monde plus réel et plus vrai. Une manière sans doute de retrouver du concret et du sensoriel dans notre nouveau monde abstrait et virtuel.
Mettre les mains dans la farine et dans la terre nous permet de ressentir l'originel. Plus on devient High tech, plus on a besoin de High touch, nous dit John Nasbitt.
Un refus d'intermédiaires aussi entre nous, notre corps et l'environnement.
La fraicheur et la pureté comme valeur refuge, face à l'industrie de masse qui a ces dernières années symbolisé le danger (Vache folle, grippe aviaire, salmonellose..). S'en distancer pour mieux se sentir en sécurité...
La norme progressiste et hygiéniste de l'aprés guerre est désormais remplacée par un nouveau standart naturaliste et post industriel.
Le bio, nouveau symbole d'un Eden contrôlé par l'homme grâce aux nouvelles technologies car tout ce qui touche au corps se doit désormais d'être sain et naturel.

Le rêve d'un monde authentique ...

vendredi 2 octobre 2009

DES ANNEES INSOUCIANTES

Les années 50/60 symbolisent fortement la libération de la femme et qui mieux que BB pouvait le faire?
Une jolie ballade dans les 30 glorieuses, à travers 48 films et plus de 80 chansons, de la Nouvelle Vague aux yéyés...En passant par le mythique et Dieu créa la femme qui la propulse en véritable sex-symbole de toute une génération.
A la suite de Vadim, on pense alors à Godard, Louis Malle, Delville, on entend Delon, Jean-Louis Trintignant, on revoit à ses côtés Jeanne Moreau et Gérard Philipe. BB, c'est encore la Gainsbourg-mania avec Je t'aime moi non plus , Harley Davidson ou Bonnie and Clyde. C'est aussi le souvenir d'un autre Saint-Tropez qui n'existe plus, ce petit village de Provence aux plages abandonnées qui fleuraient bon les coquillages et crustacés...
Reflet d'une époque insouciante, égérie d'une certaine Dolce Vita, à voir vraiment pour ce qu'elle fut...

jeudi 1 octobre 2009

RIGHT YOU ARE

À l’occasion de l’exposition consacrée à Federico Fellini au Jeu de Paume, Francesco Vezzoli a choisi de présenter deux nouvelles pièces qui traitent du statut paradoxal de l’illusion et de la fiction dans notre perception de la réalité et dans lesquelles il aborde certains des grands thèmes qui hantent le cinéma fellinien, comme la fascination pour les célébrités, les mutations du désir et de l’imaginaire face à l’hégémonie des médias et la persistance des mythes dans notre vie sociale et politique.

À l’auditorium du Jeu de Paume est projetée Right You Are (If You Think You Are), "version vidéo" de la performance que l’artiste a réalisée au Solomon R. Guggenheim Museum, dans le cadre de Performa 2007 : une réinterprétation de la pièce de Luigi Pirandello, À chacun sa vérité, avec Cate Blanchett, Ellen Burstyn, Natalie Portman, Peter Sarsgaard, autour de la muse et icône fellinienne par excellence, Anita Ekberg, inoubliable protagoniste de La Dolce Vita. Conçue par son auteur comme une parabole sur l’impossibilité d’une vérité objective, la pièce de Pirandello, Così è (se vi pare), a été transformée par Vezzoli en une méditation sur notre obsession de la célébrité et de la vie privée des people.

Francesco Vezzoli : "À chacun sa vérité"
du 20 octobre 2009 au 17 janvier 2010

Le jeu de Paume,
1 place de la Concorde
75008 Paris
HORAIRES DES PROJECTIONS À L'AUDITORIUM
Right You Are (If You Think You Are)

2007-2009. vidéo, couleur, sonore, 80’
> le mardi à 12 h 30
> le mercredi à 12 h 30
> le jeudi à 13 h
> le vendredi à 12 h 30 (sauf 25 déc. et 1er janv.)
et à 17 heures (sauf 23 oct., 25 déc. et 1er janv.)
> le samedi à 12 h 30 (sauf 24 oct., 7 et 21 nov., 5 et 12 déc., 9 janv.)
> le dimanche à 12 h 30 (sauf 6 déc.)

mercredi 30 septembre 2009

ECOLOGIE INTERIEURE

"Le probléme du message écologique est qu'il rend uniquement compte des dégradations extérieures visibles. Or, les dégradations intérieures, dues à notre civilisation, ne sont pas visibles. Elles sont toujours vécues sur le plan individuel et formulées sur le mode "je ne dors pas" ou" je suis déprimé".
On cherche des réponses presonnelles plus ou moins valables: psychothérapie, psychanalyse, yoga, ... Et on ne prend pas conscience que ces deux mal-être, le visible et l'invisible, sont les deux faces d'un même probléme qui résulte du processus de notre civilisation. Il faut que l'écologie politique entre dans une perspective plus globale.
Le rapport à la nature est un enjeu qui doit également transformer notre rapport à nous même, à notre société et à l'altérité."

Edgar Morin, Sociologue et philosophe.

mardi 29 septembre 2009

BLOG ET COMMUNICATION

Le Marketing et la communication sont depuis longtemps des activité organisées hierarchiquement. La plupart des entreprises désignent quelques personnes clés pour mettre au point leur image de marque. Certaines même empêchent voir licencient le salarié qui utilise son temps de travail pour un blog!
L'entreprise intelligente d'aujourd'hui et de demain , elle, l'encourage activement à le faire!
Jonathan Schwartz, PDG de Sun Microsystems, blogue depuis des années. Sans doute l'un des premiers chefs d'entreprise à avoir lancé des discussions en ligne avec les salariés, les partenaires, les actionnaires, et les clients.
Pourquoi? parce que le blog dit-il est un outil plus efficace, plus personnel et plus transparent que la circulaire envoyé en groupe par courrier electronique. Il voulait que ses salariés comprennent le pourquoi de leurs propos et de leurs décisions. Or quel outil pouvait être plus efficace que la culture de réseau qui présidait à la naissance même de Sun?
Son souhait? voir bloguer tous ses salariés dans le but d'instaurer une réelle transparence et parceque c'est le mécanisme le plus efficace pour accélérer le changement dans toute l'entreprise. La transparence favorise la responsabilisation et induit aujourd'hui le dialogue entre Sun et les communautés.
Certes, cette pratique ne convient pas à tout le monde, et certains aimeraient croire que leur email de groupe est le seul moyen de communication à leur disposition.
En revanche, les nouveaux adeptes insufflent mouvement et transparence, et attire toujours plus de monde dans ce nouvel écosystème.

Wikinomics D.Tascott & A Williams

lundi 28 septembre 2009

PEINTURES ECO-ARTISTIQUES

Campagne de pub imaginée par l’agence TBWA\Santiago Mangada Puno pour le fabricant de peintures respectueuses de l’environnement Boysen.
Quand les projections de peinture vous dessinent des fleurs exotiques, le monde vous parait plus beau...

mercredi 23 septembre 2009

BIG TO SMALL


D'un monde BIG and beautiful , allons nous passer à un autre SMALL and Connected...?
De relations entre institutions, nous allons vers des nouvelles relations entre individus et communautés.
Le Web 2.O a accéléré tous ces phénomènes: ouverture, partage, créativité, innovation, collaboration, transparence.... Provoquant ainsi une dynamique d'inclusion et proposant de nouveaux modèles.
Nous rentrons dans un nouveau monde où l'incertitude est de plue en plus présente, et deviendra sans doute la norme.
Les entreprises auront besoin de repenser leur système de pensée. ex: A propos de Général Motors, l'objectif est il de continuer à produire des voitures ou de permettre aux individus de bouger d'un point à un autre?
Passage évident de produit à service.
Les consommateurs , acteurs actifs vont de plus en plus s'impliquer, se responsabiliser, réclamer une grande transparence.
Les marques ne feront plus du mass to mass mais du One to one.
Un nouveau monde à réinventer...
"New ideas produce new jobs!" said Obama, 20 sept 2009

Inspiré de PARIS 2.0, organisé par l'agence Pourquoi tu cours?


mardi 22 septembre 2009

POP PHILOSOPHIE

A Marseille, la semaine du 1er au 7 octobre, on philosophera sur les séries Télés, Barbara Cartland ou le foot...
Cette "folle semaine" sera lancée au night-club marseillais «L'undergroud» par une conférence sur le sens du mot «pop», le 1er octobre à 22 heures.
Sans doute un drôle d'endroit pour une rencontre philosophique...
mais après tout, le «Banquet» de Platon avait bien pour cadre une fameuse beuverie athénienne, tandis que Socrate se plaisait à imaginer une dialectique du «poil».
Au programme de ce festival réunissant artistes, DJ's, écrivains et philosophes, des rendez-vous aux intitulés pour le moins... prometteurs.
Une «Philosophie politique du monokini» , ou une «Lecture de Barbara Cartland» par le philosophe Mark Alizart, rédacteur en chef de la revue «Fresh Theory» chez Léo Scheer et directeur adjoint du Palais de Tokyo. Une soirée spéciale dédiée aux séries télé le vendredi 2 octobre, ou encore une conférence sur «Le football comme modèle philosophique» par Sylvain Dumont, professeur de philosophie à Munich.

Une philosophie très très POP!!!!

lundi 21 septembre 2009

Innovation FORM

Innover ou disparaitre? nous dit on ...
L'innovation est aujourd'hui'hui une des ressources fondamentales des organisations et sans doute la plus belle richesse de la société. Elle n'est cependant possible qu'avec une bonne connaissance des savoirs disponibles et leur partage rapide entre tous les interressés.

Pour générer de l'innovation et le faire durablement, les organisations dont les richesses sont basées sur le savoir ne peuvent plus aujourd'hui rester sur un simple management hiérarchique. Comprendre les liens qui existent entre les individus et la performance de l'organisation semble essentiel.
Les organisations à management hiérarchique doivent introduire la puissance des réseaux dans leur fonctionnement afin d'intégrer tous les aspects économiques, comportementaux et technologiques.
La complexité des paramétres mises en jeu dans les dynamiques d'économie globale fondée sur les connaissances, ne peut etre laissée au hasard.

Comme au jeu de Pogo, c'est désormais en sortant du cadre que l'on trouve les solutions...

Inspiré d'une intervention de Debra Amidon Knowledge Management

lundi 14 septembre 2009

FRANCOISE NIELLY


Originaire du sud de la France, Françoise Nielly aime les couleurs et ça se voit!
Baignée dés son enfance dans un univers artistique, son père est architecte, elle vient à Paris continuer les Beaux-arts. Les hasards de la vie l'amènent à travailler pendant 15 ans dans l'univers de la pub, comme photographe et illustratrice.
Des années plus tard elle se lance enfin dans la peinture et s'installe dans un atelier à St Ouen pour nous offrir de superbes peintures pleines de vies et d'énergies!

http://www.francoise-nielly.com/

vendredi 11 septembre 2009

INFLUENCE INTUITIVE

Au tournant du 21é siècle, par la force des éléments, les organisations ont mutées en véritables organismes vivants.
Ces nouvelle formes de cellules ne se déforment plus au grès des humeurs de leurs leaders. Elles opposent de la résistance, deviennent élastiques, voire autonomes.
Elles ne sont plus modelables, seulement influençables, et seule cette influence permet de créer des conditions favorables à l'évolution de l'organisme.
Cette influence, dimension immatérielle totalement inconnue devient alors essentielle.
Cette nouvelle propriété, appelée management intuitif permet la créativité dans ses pratiques, dans ses valeurs, dans ses systèmes de pensée. Elle induit une adaptation spontanée et naturelle, une dynamique et une appartenance enthousiaste,une motivation de tous les composants qui ont enfin retrouvé un sens à leur fonction.

L'intelligence du XXIe siècle ne sera plus autant celle de l'intelligence rationnelle et analogique, mais plutôt celle de l'imagination, de l'intuition et de l'émotion.

Librement inspiré de l'intelligence intuitive de Francis Cholle

jeudi 10 septembre 2009

SUPERFLU!



Exit le superflu ! On s'oriente vers une consommation plus raisonnable....
« 91 % des Français se concentrent sur les achats essentiels correspondant à un besoin précis », pointe Valérie Accary, présidente de BBDO France, qui publie l'étude «L'émergence d'une nouvelle consommation, la nouvelle donne pour les marques ».
L'heure est à plus de sobriété. La simplicité est synonyme de sens, comme le rappelle le slogan de Philips, « Sense and simplicity ». Très tendance, la voiture frugale. Déjà surnommé la «Deuche du futur », C-Cactus, le concept-car de Citroën, est ramené au strict nécessaire (50 % de pièces en moins).
Et il est doté d'un moteur hybride (voire 100 % électrique). ...sortie prévue 2011!
Dans ce retour à l'essentiel, l'usage est plus important que la propriété ou le statut. « Louer devient plus "tendance" qu'acheter », pronostique Valérie Accary (BBDO). 45 % des Français y sont favorables, pour payer moins cher (étude Megasnapshots d'OMG). Même chez les seniors : 56 % des 55-60 ans y sont prêts. « La question n'est plus quel modèle de voiture acheter mais dois-je encore en acheter une ? », fait remarquer Quentin Sannié, le président de Mandragore, cabinet de conseil en stratégies. Dans les grandes métropoles américaines, Zipcar a conquis 300 000 clients : moyennant un abonnement par internet de 50 dollars l'an, ce service de voiture partagée propose de louer à l'heure (11 dollars) ou à la journée (77 dollars).

mercredi 9 septembre 2009

ONLY ROCK'N ROLL


Les 4 de Liverpool font un come-back !
L'intégrale de leurs albums sort aujourd'hui (9 septembre) dans une version remasterisée. Soit 16 CD bien rangés et soigneusement astiqués dans un "classieux" coffret noir qui nous offre sur un plateau les plus passionnants instants de l'histoire de la pop.
Même si on entend déjà râler les puristes, remasterisation ne rime pas forcément avec dénaturation. Les ingénieurs du son ont en effet effectué un travail de fourmi pour améliorer les enregistrements à partir des bandes masters qui ont servi au moment de la gravure des disques vinyles originaux. Quatre ans de boulot dans le célèbre studio d'Abbey Road pour un son sans défaut qui ne gomme pas pour autant certains détails sonores indissociables de leur musique.
Du travail d'orfèvre... pour un résultat d'une éternelle modernité.
"It’s only rock’n roll but we like it". Une phrase de circonstance, même si elle est des Rolling Stones, l'éternel rival...

mardi 1 septembre 2009

VIONNET aux ARTS DECORATIFS


Une puriste aux Arts Déco.
Femme indépendante avant l'heure, pionnière dans la maîtrise de la coupe en biais et de l’art du drapé, elle a su mettre tous son génie au service des femmes et de leur bien-être. Madeleine Vionnet a permis une véritable transformation de la silhouette et de l’esthétique, marquant ainsi l’évolution de l’émancipation du corps féminin.
Figure phare de la haute-couture de l’entre-deux guerres, l’organisation de sa maison de couture fait preuve d’un réel esprit d’avant-garde. En femme engagée, Madeleine Vionnet dirige sa maison de couture comme une entreprise moderne emprunte d’un esprit social peu courant pour l’époque. Soucieuse du bien-être de ses employées, la nouvelle installation offre différents services sanitaires et sociaux : une cantine, un cabinet médical et dentaire gratuits pour le personnel et leur famille ainsi qu’une crèche. Enfin, elle accorde des congés payés et des congés de maternité plus avantageux que ne l’imposent les lois sociales de l’époque.
L’exposition retrace de façon chronologique, la carrière exceptionnelle de Madeleine Vionnet de 1912 à 1939. Le premier étage, dont les modèles datent des années 1910 aux années 1920, met l’accent sur les caractéristiques propres aux créations de la couturière que sont : la structure et le décor du vêtement. Technicienne hors pair, elle pousse le raffinement à l’extrême pour atteindre une pureté absolue des lignes, grâce à une parfaite maîtrise des propriétés intrinsèques du textile, de la coupe du vêtement et de son placement sur le corps. Elle puise son inspiration à la source des civilisations. Fascinée par la Grèce antique, elle tente de réinventer le drapé libre en réduisant les coutures et les attaches. Avec le biais, qu’elle systématise et généralise à l’ensemble de la robe, le tissu s’échappe et flotte, moulant ainsi souplement le corps des femmes sans le contraindre ou s’enroule en drapé.
Perméable aux idées modernistes de son époque, Madeleine Vionnet modifie ainsi la conception traditionnelle du vêtement. Ses préoccupations intellectuelles l’apparentent à celles des peintres puristes, Amédée Ozenfant ou Le Corbusier qui refusent toute anecdote pour ne garder que l’essence des formes géométriques aux vertus plus architecturales que picturales.

Madeleine Vionnet, puriste de la mode

du 24 juin 2009 au 31 janvier 2010
Les Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli
75001 Paris
tél. : 01 44 55 57 50

PIK NIK POUR TOUS!

L'été est bientôt fini, mais pour vos prochains pique-niques pensez aux assiettes créées par le designer Andrea Ruggiero pour InDisposed.
Ces assiettes à usage unique comportent, sur leur face extérieure, des graines pour oiseaux. Le repas fini, retrouver le plaisir de lancer vos assiette comme des frisbees. Brisées par terre ou contre un arbre, elles finissent leur vie comme nourriture pour oiseaux....
Fabriquée à partir de fécule de pomme de terre, de gomme guar, d’un mélange de graines de oiseaux, le tout lié avec des algues. Résistantes aux sauces et jus issus des mets, elle est totalement biodégradable et non toxique.
Quand jeter ses déchets devient durable!

LE DIXNEUF DU CENT QUATRE

Le CENTQUATRE est un lieu de création et de production artistique unique au monde. Ouvert à tous les arts, cet espace de 39 000 m² compose un ensemble architectural inédit où l’art vient à la rencontre des publics. Le projet des deux directeurs, Robert Cantarella et Frédéric Fisbach, s’attache tout particulièrement à faire de la singularité des langages artistiques présents au CENTQUATRE, le lieu d’une expérience ancrée dans le quotidien. Un lieu où la dynamique artistique bouscule les frontières entre les arts et les publics. Ainsi au CENTQUATRE l’art et la culture s’ouvrent aux spectateurs mais aussi aux passants et aux curieux. Cette orientation forte impulse des modes de fabrication, de production et de visibilité de l’art résolument nouveaux.

Le DIXNEUF est un nouveau rendez-vous hebdomadaire animé par les deux directeurs du CENTQUATRE.
Tous les mercredis, jeudis et vendredis à partir de septembre, ils proposent ce qu’ils appellent des champs critiques. Ce sont des échanges sous formes de rencontres, d’exposés ou de créations éphémères liés au processus du travail de l’art. Certains moments sont réguliers et plus construits, tels que les Penser puis acter, Deleuze à voix haute, Classiques par temps de crise ou des cartes blanches données à des revues, d’autres peuvent s’improviser au gré de l’actualité, et permettre de rencontrer des artistes.

Rendez-vous à la Boutique du CENTQUATRE, à 19h - Gratuit.
CENTQUATRE
104 rue d'Aubervilliers / 5 rue Curial
75019 Paris
www.104.fr

lundi 31 août 2009

CLUTCH CHAIR

Scott Jarvie a dû longtemps observé la nature. S'inspirant des arbres et de leur composition, il nous a imaginé une assise composée de.... 10 000 pailles à cocktails!
Totalement expérimentale et follement Arty The Clutch Chair nous emporte en toute légèreté dans le souffle de la rentrée....

mercredi 26 août 2009

KITCHEN FARM

Vous avez rêver d'une mini-ferme auto-suffisante et écologique à la maison?
Philips l'a pensée pour vous!
Ce concept de cuisine futuriste imaginée par Philips peut produire une partie de l’alimentation d’une famille résident en appartement. Mettant en synergie les poissons, les légumes, les plantes et les algues, cette biosphère verticale générera ainsi de manière entièrement naturelle de la nourriture, de l’eau filtrée et du gaz domestique, en s’alimentant notamment par les déchets de la cuisine.
Bienvenue à la ferme!