samedi 24 octobre 2009

NEO-INVESTISSEURS

C'est le temps des études... elles pleuvent comme un vrai temps d'automne,.. souvent plates et évidentes, peu de pistes à découvrir sinon la confirmation de certaines tendances que l'on ressentait déjà...
Pour les français( à la différence de nos amis anglais ou américains) , cette crise tient plus de la crise sociale que de la crise financière d'où un sentiment de révolte et d'injustice plus importante que chez nos voisins, et une volonté d'agir ou de refuser un certain mode de consommation.
Dans l'étude RSCG C&O , deux profils de consommateurs deviennent emblématiques de ces nouvelles tendances:
D'une part les conscients, ( 16% aussi appelés les décroissants), attentifs à la morale des entreprises, à l'environnement, pour eux le progrés s'est déconnecté de l'innovation. Moins consommer est une véritable philosophie. Equilibré en terme d'age et de sexe, les CSP+ y sont surreprésentés.
D'autres part les néo-investisseurs, ( 13%) ceux ci sont motivés par la qualité de vie ( respect de l'environnement et des salariés) .Mais à la différence des précédents, ils vivent avec la nouvelle technologie. Indifférents aux offres spéciales, Ils investissent dans leurs achat et dans la durée. Les hommes et les CSP+ y sont sur-représentés.
Il apparait également que les générations plus jeunes, à l'inverse des baby boomers, ont plus de facilité à moins consommer, surtout si c'est pour mieux le faire.
En clair, le produit aujourd'hui est vécu comme un tout: qualité, environnement, prix et politique sociale pésent à égalité dans la balance du choix du consommateur.
Les marques ont du travail!
De moins en moins reconnues elles doivent retravailler leur image et reconstruire celle ci avec d'autres codes,
Ceux des 10 années à venir...

jeudi 22 octobre 2009

DESENCHANTEMENT

La sixième édition de l’étude Publicité & Société, menée par TNS Sofres pour Australie met en relief la baisse sensible de l’envie d’acheter des consommateurs en dépit d’un regain brutal d’optimisme.
Impactés par la crise, désenchantés quant aux probabilités de voir le système capitaliste tirer les enseignements de celle-ci, 64 % d’entre eux ne jouent donc pas le jeu du modèle consommatoire auquel 35 % sont indifférents et 29 % opposants.
Et pour cause : les courses leurs apparaissent toujours (plus) comme une corvée, les marques les indiffèrent (59% vs 58 % en 2008), mais leur fidélité à leur égard est toujours aussi forte (60%)…
L’étude confirme le peu de considération qu’accordent les Français à la pub et le rôle limité qu’ils lui attribuent.
Ils attendent quand même d’elle plus de respect (41%), plus de réalisme et de proximité (40 %).

Surprise?

mercredi 21 octobre 2009

BUG

Quand tout se complique, la réalité s’offre sous un nouveau jour.
Apprendre à la re-découvrir, à l'analyser et l'étudier autrement permet de voir des choses inattendues. Cette réalité autre qui existait déjà mais que nous ne voyions pas, permet de trouver des solutions ailleurs et d'ouvrir les horizons.
C'est en apprenant à rechercher en permanence cette réalité cachée ou à peine perceptible, que nous trouverons les résolutions à nos problèmes insolubles, les idées d'innovation, les nouveaux usages, et ce que pourrait être demain.
C'est là que réside souvent le cœur de la créativité: l'expérience du chaos et de l'imprévisibilité de la vie.
Toute culture sociale consiste à développer des systèmes , modes de pensée et pratiques pour stabiliser l'environnement naturel et nous permettre d'y subsister en dépit de son caractère fondamentalement instable. Créer nécessite de sortir de ces habitudes et normes pour pouvoir découvrir de nouvelles inspirations.

...et devenir un acteur indispensable à notre futur.

mardi 20 octobre 2009

GULP!

Technologies douces pour un nouveau monde d'harmonie?
Voivi la chaise Gulp et le fauteuil ajouré La DinDon dessinés par le designer italien Romolo Stanco... qui nous transporte en toute légèreté dans un monde épuré!
Architecte, décorateur et designer, il a eu l’occasion de présenter ses talents lors de l’actuel salon Pavilion of Art & Design qui se tenait à Londres le WE dernier.

lundi 19 octobre 2009

REGENERATION

Dans une société en pleine mutation, cap sur l'avenir...
De l'éco-design, du contemporain, des technologies douces...
Place au bien-être, à la douceur, plus de sérénité, de poésie, d'émotion, de plaisir et de désir.
Du beau, du durable, du naturel, des matières nobles et légères, des formes organiques pour une harmonie bienfaisante.
Demain est à l’ordre du jour. En cette fin de décennie, l’époque se désencombre du poids de la nostalgie et manifeste des signes extérieurs de mutation. On se régénère dans une maison poétique et polysensorielle qui regarde l’avenir en face.
En quête de nouvelles énergies, l’air du temps se réconcilie avec le futur et les techno-sciences pour explorer la fabrique d’un monde meilleur. On retrouve confiance et espoir dans les technologies douces et les matières sensibles, mises au service de l’humain.
Pour initialiser un monde d’harmonie, les fictions domestiques de la techno-poésie expérimentent une ingénierie des sensations et des émotions dans un arc-en-ciel de tendresse.


Inspiration Maison&Objet sept 2009

jeudi 15 octobre 2009

BLOG ET COMMUNICATION (II)

A quoi peut servir un blog à une PME?
1 La communication externe
à moins que l'entreprise n'est rien à dire....
2 Engager le dialogue,
le monde de demain sera fait d'échanges, ce sont eux qui enrichiront les entreprises et les feront progresser...sources d'information et indicateurs forts de ses relations avec ses clients...
3 Une image,
parce qu'avoir un blog signifie que l'on à compris que l'on avait changer de siècle, et que cela peut rassurer ses clients...
4 le Référencement,
Bien organisé, le blog permet souvent une bien meilleur visibilité que celle d'un site inactif...
5 Communication et motivation interne
Un blog animé en interne rend l' entreprise vivante, les talents sont ainsi exprimés et les idées facilitées,
6 la veille,
Écrire un blog demande de s'informer d'abord pour informer ensuite sur des sujets récents, voir avant gardistes...
7 Faire vivre votre site,
Par la mise à jour d'infos et de commentaires du blog, le site va vivre et générer du trafic
8 Compétences et expertises
Ecrire sur les sujets de prédilections de l'entreprise vont lui permettre de se faire reconnaitre comme référence dans son domaine.
9 Et une newletter,
La cerise sur le gâteau qui génère encore et encore de la communication bien orientée...
Le blog , c'est un trois en un ...
10 Propager l'information,
Via les flux RSS qui peuvent tout faire, ...ou presque...

Quand éclairer le monde par sa propre énergie devient possible...


Source

mercredi 14 octobre 2009

GOOGLE DREAMS...


Jardin bio , vélos, beach volley, piscines, 4 salles de gym, 19 restaurants, billards, smoothies, le tout à volonté…
Le dernier Club Med de Californie?
Non, c'est Googleplex, le fameux campus qui constitue le siège mondial de Google à Mountain View, Californie, USA...

video

mercredi 7 octobre 2009

LES CLES DE LA PRODUCTION COLLABORATIVE

Exploiter des talents extérieurs...
La rapidité et la complexité du changement sont telles aujourd'hui qu'aucune entreprise ne peut ni créer, ni même connaitre toutes les innovations existantes. C'est en permettant la collaboration entre interne et externe qu'elle pourra se permettre de rester à son meilleur niveau de connaissances et développer ainsi des innovations avec le meilleur état de l'art.
Réduire les coûts. Cette collaboration avec les communautés, les experts, les chercheurs extérieurs permet déjà une forte réduction des couts de l'entreprise. ( R&D, Communication, Marketing,...). Et permet d'avancer plus rapidement.
Ouvrir les esprits en interne. Connaitre, partager et développer cette forme de collaboration int/ ext apporte aux individus de l'entreprise une force d'ouverture et de créativité formidable. Elle les met sur les rails d'une société qui avance ensemble pour innover toujours. Et cela d'une manière horizontale, où tous sont pairs.
Un changement des codes du travail entrainera de nouveaux rapports à l'entreprise. Sans doute dans les 10 prochaines années, les collaborations bénévoles se monnayeront et l'on verra alors une augmentation du poids de travailleurs indépendants, consultants, entrepreneurs individuels...

Le travail continuera encore à définir en grande partie notre identité, mais plus le patron...

dimanche 4 octobre 2009

HIGHT TOUCH

La notion d'authenticité recouvre des aspirations à un monde plus réel et plus vrai. Une manière sans doute de retrouver du concret et du sensoriel dans notre nouveau monde abstrait et virtuel.
Mettre les mains dans la farine et dans la terre nous permet de ressentir l'originel. Plus on devient High tech, plus on a besoin de High touch, nous dit John Nasbitt.
Un refus d'intermédiaires aussi entre nous, notre corps et l'environnement.
La fraicheur et la pureté comme valeur refuge, face à l'industrie de masse qui a ces dernières années symbolisé le danger (Vache folle, grippe aviaire, salmonellose..). S'en distancer pour mieux se sentir en sécurité...
La norme progressiste et hygiéniste de l'aprés guerre est désormais remplacée par un nouveau standart naturaliste et post industriel.
Le bio, nouveau symbole d'un Eden contrôlé par l'homme grâce aux nouvelles technologies car tout ce qui touche au corps se doit désormais d'être sain et naturel.

Le rêve d'un monde authentique ...

vendredi 2 octobre 2009

DES ANNEES INSOUCIANTES

Les années 50/60 symbolisent fortement la libération de la femme et qui mieux que BB pouvait le faire?
Une jolie ballade dans les 30 glorieuses, à travers 48 films et plus de 80 chansons, de la Nouvelle Vague aux yéyés...En passant par le mythique et Dieu créa la femme qui la propulse en véritable sex-symbole de toute une génération.
A la suite de Vadim, on pense alors à Godard, Louis Malle, Delville, on entend Delon, Jean-Louis Trintignant, on revoit à ses côtés Jeanne Moreau et Gérard Philipe. BB, c'est encore la Gainsbourg-mania avec Je t'aime moi non plus , Harley Davidson ou Bonnie and Clyde. C'est aussi le souvenir d'un autre Saint-Tropez qui n'existe plus, ce petit village de Provence aux plages abandonnées qui fleuraient bon les coquillages et crustacés...
Reflet d'une époque insouciante, égérie d'une certaine Dolce Vita, à voir vraiment pour ce qu'elle fut...

jeudi 1 octobre 2009

RIGHT YOU ARE

À l’occasion de l’exposition consacrée à Federico Fellini au Jeu de Paume, Francesco Vezzoli a choisi de présenter deux nouvelles pièces qui traitent du statut paradoxal de l’illusion et de la fiction dans notre perception de la réalité et dans lesquelles il aborde certains des grands thèmes qui hantent le cinéma fellinien, comme la fascination pour les célébrités, les mutations du désir et de l’imaginaire face à l’hégémonie des médias et la persistance des mythes dans notre vie sociale et politique.

À l’auditorium du Jeu de Paume est projetée Right You Are (If You Think You Are), "version vidéo" de la performance que l’artiste a réalisée au Solomon R. Guggenheim Museum, dans le cadre de Performa 2007 : une réinterprétation de la pièce de Luigi Pirandello, À chacun sa vérité, avec Cate Blanchett, Ellen Burstyn, Natalie Portman, Peter Sarsgaard, autour de la muse et icône fellinienne par excellence, Anita Ekberg, inoubliable protagoniste de La Dolce Vita. Conçue par son auteur comme une parabole sur l’impossibilité d’une vérité objective, la pièce de Pirandello, Così è (se vi pare), a été transformée par Vezzoli en une méditation sur notre obsession de la célébrité et de la vie privée des people.

Francesco Vezzoli : "À chacun sa vérité"
du 20 octobre 2009 au 17 janvier 2010

Le jeu de Paume,
1 place de la Concorde
75008 Paris
HORAIRES DES PROJECTIONS À L'AUDITORIUM
Right You Are (If You Think You Are)

2007-2009. vidéo, couleur, sonore, 80’
> le mardi à 12 h 30
> le mercredi à 12 h 30
> le jeudi à 13 h
> le vendredi à 12 h 30 (sauf 25 déc. et 1er janv.)
et à 17 heures (sauf 23 oct., 25 déc. et 1er janv.)
> le samedi à 12 h 30 (sauf 24 oct., 7 et 21 nov., 5 et 12 déc., 9 janv.)
> le dimanche à 12 h 30 (sauf 6 déc.)